2021 – archives

2021 a été marquée par l’achèvement de la construction de l’école maternelle, qui a ouvert à la rentrée d’octobre 2021, dans un contexte de sortie progressive de la situation particulière liée au COVID 19. Pour l’école, cette année a été très chargée car les enfants avaient à rattraper un retard important, suite à la fermeture des écoles au Sénégal de mars à novembre 2020.
L’implication de tous a permis que l’année se passe bien pour les enfants.


Activités au Sénégal


Ouverture de l’école maternelle
L’école maternelle Keur Badiène a pu enfin ouvrir ses portes à la rentrée d’octobre 2021, aboutissement de plusieurs années d’efforts depuis l’achat du terrain en 2016.
Mamadou Gueye, Directeur de l’école, a piloté le chantier en direct avec des artisans locaux. Cela a représenté pour lui une tâche très lourde, sur laquelle nous ne pouvions l’aider qu’à distance.
Il a été très efficace et cela a été, de son propre aveu, très formateur. Le résultat est vraiment à la hauteur de ses efforts.
L’école est magnifique et très fonctionnelle.

L’inauguration a donné lieu à une cérémonie accueillant l’ensemble des élèves de Keur Fatou Kaba, les parents d’élèves, les personnalités locales. AGIRabcd, notre partenaire dans ce projet, était représenté par Catherine Tournyol, responsable Sénégal et notre association par deux adhérentes, Catherine Gégout et Françoise Renaud, en mission sur place.


Aménagements à l’école élémentaire
Les 3 salles du rez-de-chaussée de Keur Fatou Kaba libérées par la maternelle ont été remises en état (carrelage et peinture) pour accueillir des classes du primaire dédoublées. Une petite salle de 17m2 au 1er étage a été dédiée comme convenu à la bibliothèque, jusque-là hébergée dans des conditions difficiles dans la salle informatique. La salle a été aussitôt équipée d’étagères et il y a la place pour consulter les livres dans de bonnes conditions. C’est un grand progrès dans l’accès des enfants aux livres.


Jardin maraîcher sur le toit
Le jardin sur le toit de la maternelle a été équipé et a démarré ses activités en novembre, avec un premier groupe de femmes. Un poulailler a aussi été ajouté, pouvant recevoir 200 poulets.
Ce bel espace va permettre la production de légumes et de poulets pour la cantine de l’école ; lieu de formation des femmes, lieu ressource pour une meilleure autonomie grâce à ces activités génératrices de revenu.
La suite des activités avec les femmes et le complément d’équipement du jardin seront réalisés en 2022.


Service civique
Iris Sénéchal a assuré la mission sur les ateliers informatiques, l’appui à la lecture et à la bibliothèque de janvier à juillet 2021. Tout s’est très bien passé avec une grande utilité pour l’école et pour elle-même. Depuis novembre 2021 c’est Lucie qui assure cette mission et elle s’est parfaitement intégrée.


Missions sur place
1 mission a eu lieu en avril et 2 en novembre (Françoise Renaud et Catherine Gégout). Elles ont continué les missions précédentes sur la salle informatique, la construction de la maternelle et son démarrage.
Noémie Girousse, enseignante de français en collège et en année sabbatique, a apporté un appui à l’école Keur Fatou Kaba à partir de novembre 2020. Elle est restée jusqu’en mai 2021, en faisant vraiment un travail utile ; puis elle a été embauchée dans un collège de Dakar pour l’année scolaire suivante.
Une jeune élève ingénieur l’Institut National Polytechnique de Grenoble, Sandra Bensoussan, a aussi assuré une mission de soutien scolaire pendant l’été. Elle a adhéré à notre association et va contacter l’association d’élèves de son école pour essayer de monter un projet à Keur Fatou Kaba.
L‘association Parcours de Monde, basée à Toulouse, a envoyé 3 jeunes filles en service civique pendant 3 mois, dans le cadre d’une convention avec l’école. Nous n’étions pas responsables de ces jeunes, cependant, elles avaient des activités d’appui en maternelle et étaient logées dans notre maison moyennant une participation, en colocation avec notre volontaire de service civique.


Chantier de jeunes
Le chantier de jeunes de Feu Vert qui avait été reporté du fait du COVID a pu se tenir début novembre avec 8 jeunes Français et des jeunes Sénégalais, plus nombreux. Tous ont participé à la réalisation d’une mosaïque occupant tout le mur du fond de la cour de la maternelle. Ils et elles ont également planté plusieurs dizaines d’arbres dans le quartier, fait des animations avec les enfants, participé au début des plantations du jardin. Annie Léculée et Annie Gafforelli ont accompagné sur place ces activités, les jeunes étant encadrés par 2 éducateurs de Feu Vert.


Activités en France


Vide-greniers
Comme en 2020, un seul vide-grenier a pu avoir lieu le 21 septembre, du fait des mesures liées au COVID, Il a permis de compléter les financements pour l’ouverture de la maternelle. Sans cela, nous aurions été en difficulté pour terminer certains équipements.


Ventes d’artisanat africain
Comme l’année précédente, une vente s’est tenue en plein air rue Pixérécourt en juin avec succès. De nombreux bénévoles ont participé à son organisation.
La vente d’artisanat avant Noël a pu se tenir à la Maison de la Place des Fêtes en respectant un nombre limité de visiteurs. Cette manifestation rencontre un succès qui ne se dément pas.


Déduction fiscale
Nous avons obtenu en 2021 l’autorisation des impôts pour bénéficier de la déduction fiscale pour les dons ainsi que pour les dépenses de nos bénévoles. Cet avantage nous avait été refusé dans les débuts de l’association. Cela devrait permettre d’augmenter sensiblement les dons reçus.