Lucie, avril 2022... Casamance, Olympiades et TER

mercredi 27 avril 2022
par  fatoukaba
popularité : 14%

Par où commencer ? Pour vous situer le contexte dans lequel j’écris : Catherine est debout sur un banc à vernir les fenêtres des chambres de la maison. Andréa, une amie venue de Belgique, est à côté de moi en train de prendre son petit-déjeuner. Et, pour ma part, j’essaye de réunir mes idées pour synthétiser les deux derniers mois, qui ont été intenses. L’ambiance du quartier est calme, la fatigue du Ramadan se fait ressentir. Le quartier fonctionne en corporéité, nous sommes vraiment ensemble, au-delà-de vivre en communauté, les énergies se transmettent et se partagent également. Certains matins, on peut sentir quand le quartier et les gens vont être calmes, comme d’autres matins, où on sent que l’énergie sera vive.

Les horaires scolaires changent avec le Ramadan : les journées sont raccourcies. Les cours sont de 8h à 14h, et je dois dire que ce sont des horaires plaisants.

Mon oncle et sa compagne m’ont rendu visite au Sénégal. Nous avons pu organiser des Olympiades avec les classes de CM1/CM2 sur un mercredi après-midi, puis avec les classes de CE1/CE2 sur un autre mercredi. Jeux sportifs, et amusements ont été au rendez-vous. Les enfants, comme toujours hyper-motivés, donnent envie de leur organiser des évènements comme celui-ci. Ils y ont découvert le jeu 1,2,3 … ’’Le’’ Soleil, la course en sac, le relai-pneu, la bataille d’éponges, et la passe à 10. Chacun est reparti avec des bons souvenirs, un goûter et un stylo.

La Jakarta

Le travail de groupe est nécessaire dans l’organisation de ce genre d’animations, donc la venue de mon oncle et sa compagne, ainsi que la présence de Catherine et Françoise en sont l’occasion.

Les vacances de Pâques se sont terminées mardi dernier. J’en ai profité pour visiter la Casamance.
Oh Casamance, ma belle romance : on m’avait prévenu qu’il était facile de tomber amoureux du jardin du Sénégal. Difficile de le croire, sans l’avoir vécu. J’ai plus qu’apprécié mon séjour casamancais où j’ai vadrouillé entre différents moyens de transports du vélo, à la jakarta en passant par les mini-bus pour aller à la rencontre de la faune, la flore, et les villages. Allant des lieux touristiques, comme aux petits coins perdus entre les fromagers, j’en ai pris pleins les yeux et les émotions. Aucun regret, bien au contraire, pour cette escapade courte mais intense.

Après le séjour casamancais, l’école a repris son cours. Un peu de fatigue présente de mon côté, j’ai joint les cours d’informatique à la littérature. J’ai accompagné la classe de CM2 au musée des Civilisations Noires de Dakar. La visite était dynamique et participative, les élèves étaient intéressés et curieux. Par cette sortie, ils ont pu expérimenter le TER de Dakar, qui a ouvert son quai au public en janvier 2022. Il faut l’avouer, le TER révolutionne les trajets et les déplacements dans la capitale encombrée. Cette sortie sera un support pertinent, à communiquer avec la correspondance, que nous entretenons toujours avec la classe de 5ème de Paris. Le planning est serré pour les CM2 entre les essais, la préparation de leur entrée en 6ème, les jours fériés, et les cours d’informatique. Il est arrivé plusieurs fois que mes cours avec eux sautent.

Concernant les autres classes, c’est toujours un plaisir de les recevoir en salle informatique, comme échanger, danser ou chanter avec eux sur les temps récréatifs. Je suis très satisfaite de leur implication, de leur respect, de leur manière de s’exprimer. En l’espace de 5 mois, leur évolution est d’une accroissance notable, qu’elle soit dans la langue française ou dans leurs connaissances informatiques. Je suis également très fière d’eux dans leur assiduité vis-à-vis de la bibliothèque. A l’écart de quelques cas exceptionnels, les élèves rangent, trient, lient les livres de manière respectueuse.


Commentaires